1.

Marketplaces de location de bateaux P2P. N'hésitez plus !

Jouez votre "va-tout" maître
Marketplaces de location de bateaux P2P. N’hésitez plus, jouez votre « va-tout » maître
24/01/2019 The people from Cocolabs

Les marketplaces de location de bateaux peer-to-peer veulent faire aussi bien que AirBnB. Pour l’instant, le succès n’est que mitigé : ce sont les acteurs traditionnels qui dominent le marché du nautisme, encore. Ou plutôt, leur réussite réside dans l’habileté avec laquelle ils sont parvenus à revitaliser et à rajeunir un secteur connu pour son élitisme et son exclusivité.

Avant les marketplaces peer-to-peer, le nautisme était un loisir de luxe : soit vous étiez le propriétaire du bateau, soit vous louiez un bateau, soit vous faisiez partie d’un club de nautisme. A présent, des plaisanciers trentenaires, ou plus jeunes encore, forment une clientèle typique. Grâce à ces marketplaces, tout le monde peut louer un voilier de 35 pieds pour seulement une centaine de dollars par jour.

Aux États-Unis et en Europe, la plupart des startups qui, aujourd’hui, dominent le marché, ont été fondées entre 2012 et 2014. D’autres régions du monde, comme l’Amérique du Sud, l’Inde ou le Moyen-Orient, commencent à s’imposer comme des destinations pour les navigateurs. La numérisation, de fait, a démocratisé et modernisé le secteur du nautisme.

Notre étude porte sur environ 40 startups qui pèsent sur le marché de la location de bateaux. C’est-à-dire qu’elles répondent à au moins un des trois critères suivants :

  • Une flotte importante ;
  • Une main d’œuvre nombreuse ;
  • D’importantes levées de fonds.

Comme le montre le graphique ci-après, 22 de ces startups sont situées en Europe, 14 aux US.
Tableau_bateaux

L’Europe, où la tradition nautique est forte, est leader du marché de la location de bateaux. Mieux : preuve de leur réussite, les acteurs européens se développent aux Etats-Unis. Les marketplaces américaines s’avèrent à long terme moins résistantes dans un marché hautement compétitif – ce, malgré leur capacité à lever plus rapidement des fonds plus conséquents (entre $5 et $25 millions).

La marketplace française Click&Boat, par exemple, a réussi son implantation en Floride en 2016. Elle est présente désormais dans quatre États. En Juin 2018, Click&Boat a levé 4 millions d’euros et envisage de continuer son expansion à l’étranger. Samboat, le concurrent français direct de Click&Boat, opta pour une autre stratégie d’internationalisation en se centrant sur l’Europe du Sud. Dream Yacht Charter en a tout récemment fait l’acquisition.

Dans le sud de l’Espagne, la Côte d’Azur ou encore toute la Méditerranée, il y a un long passé de location de yachts. Ce sont des petites entreprises qui se partagent le marché. Elles possèdent une flotte minime. Des opportunités s’ouvrent actuellement en Scandinavie ; l’Allemagne est l’endroit idéal pour le sourcing client. Pour finir, le marché global du nautisme de loisir est en plein essor dans les économies émergentes, en particulier au Brésil et en Chine.

Un tout nouvel horizon d’opportunités à saisir se dessine. La stratégie gagnante, à coup sûr, est d’acquérir ces acteurs traditionnels. Jouez votre va-tout maître.boat

Chez Cocolabs, nous travaillons à la standardisation des services et créons des marketplaces de services. Chaque nouveau projet est une occasion d’approfondir notre réflexion, d’affiner notre compréhension de ce qui est en jeu : les interactions humaines, dans un espace-temps donné.


0 Avis

Laisser une réponse

1.