1.

Pourquoi L’Informatique orientée Services ne saurait se passer des marketplaces de services

L'ingénierie e-business a besoin des marketplaces pour publier les services
Pourquoi L’Informatique orientée Services ne saurait se passer des marketplaces de services
21/01/2019 The people from Cocolabs

Introduction : Qu’est-ce que l’Informatique orientée Services ?

L’Intelligence Artificielle (IA) devient de plus en plus intelligente grâce à nos interactions quotidienne avec les ordinateurs. Elle comprend nos langues naturelles ; elle imite nos expressions idiomatiques ; elle utilise différents registres de langages et est capable de communiquer avec nous. Qui plus est, elle invente des langages que seuls les ordinateurs peuvent comprendre. Dans le monde des affaires, l’IA n’est, somme toute, pas si autonome que ça : elle dépend encore de l’interventions des hommes pour fonctionner.

L’Informatique orientée Services, ou l’Informatique axée Services, a été développée pour améliorer les business models et process. Plus un service est automatisé, meilleure est son efficacité. L’Informatique orientée Services a défini des langages pour que les ordinateurs soient capables de comprendre ce que sont les services. Il s’agit des langages de description de services web (WSDL). Le cloud computing est l’aboutissement d’un long développement innovateur dans le e-business, qui vise à optimiser le management et les processus. On y parvient grâce à l’automation des services.

L’incapacité à standardiser les services non-commoditisés s’avère sans doute la seule ombre au tableau. Cela empêche l’automatisation complète des services à la personne. Néanmoins, dans la Silicon Valley par exemple, les robots peuvent faire les serveurs de café. L’automatisation des non-commoditisés n’est-elle qu’une question de temps ?

Dans un article précédent, nous avons montré que plus les services sont commoditisés, plus il est facile de les automatiser. Cet article se centre sur les langages susmentionnés de description des services. Alors que l’Informatique orientée Services se limite aux services commoditisés, les marketplaces de services sont essentielles pour que les consommateurs aient accès aux registres web.

 

Le e-business et l’invention des langages de description des services

L’ingénierie e-business regroupe le e-business, l’ingénierie des affaires (e-business), la science informatique et la science du management. Elle forge le futur des entreprises en voie de transformation technologique.

Comme le rappelle Kuo-Ming Chao, tout a commencé avec la transition des entreprises vers l’ère numérique, depuis les manuels d’instruction en papier jusqu’aux processus numérisés et automatisés. Les solutions business innovantes ont été inventées pour remédier aux méthodes traditionnelles, d’une inadaptation et d’une inefficacité flagrantes. Les entreprises comme les individus sont devenus capables de développer leurs activités et leurs relations d’affaires avec d’autres individus.

De là vient que la technologie de l’information soit l’un des moteurs de la formation du paysage de l’ingénierie du e-business. D’un côté, les nouvelles technologies business créent de nouveaux marchés et donc de nouvelles opportunités et de l’autre, les nouveaux business models ont des exigences poussées que seules les nouvelles technologies sont à même de prendre en charge.

L’ingénierie informatique pour le e-business, y compris l’Informatique orientée Service, et l’ingénierie des marketplaces virtuelles formes des avancées informatiques et technologiques majeures. Grâce à elles, le web propose de plus en plus de services.

L’Informatique orientée Services, les langages descriptifs et la recherche en ligne de services

L’Informatique orientée Services utilise les Descriptions des Services Web pour standardiser les services (schéma 1). Les Ontologies orientées Services forment les Registres de services (schéma 2). Ces registrent permettent aux consommateurs de rechercher des services connus et d’en découvrir des nouveaux.

Comment standardise-t-on les services ?

  • Qui. Il existe plusieurs organisations, comme la WC3. Elles sont engagées dans la standardisation des Descriptions des Services.
  • Les limites. La technologie la plus utilisée pour la description des services a pour base le XML. Néanmoins, ces différents langages ne parviennent pas à se comprendre entre eux.
  • La solution. Ci-dessous, le schéma récapitulatif des technologies développées, les progrès réalisés et les enjeux auxquels l’Informatique orientée Services est confrontée.

 

InformatiqueOrienteeServices

La recherche en ligne de services

Les solutions de recherche permettent aux consommateurs de services de spécifier les fonctionnalités requises ainsi que de découvrir des services.

Aujourd’hui, le défi principal pour les web services est d’automatiser la génération des descriptions de services. Si celles-ci sont générées automatiquement, alors les consommateurs pourront rechercher plus efficacement des services en ligne. En attendant, l’actualisation du statut d’un service, par exemple peut s’avérer difficile à diffuser, du fait de formats locaux (ad hoc).

Le schéma suivant résume la façon dont les registres de services sont formés.

Services_Ontologies

L’automatisation n’arrêtera pas l’essor des marketplaces de services, bien au contraire. Les fournisseurs de services ont besoin de ces plateformes pour publier et diffuser leurs offres, ainsi que pour mettre en relation prestataires et clients. Entre autres avantages, les plateformes de e-business sont une façon fiable d’opérer des transactions. Et puisqu’elles garantissent un climat de confiance entre les uns et les autres, elles assurent également la conversion du primo-visiteur au consommateur régulier.

Conclusion

L’Internet des Objets est formé d’objets interconnectés et matériels partout dans le monde. S’il est vrai que les ordinateurs sont capables de communiquer avec d’autres ordinateurs sans y être incités par des humains, ils ont en revanche besoin de cadres d’interprétations, appelés « API », que seuls les hommes peuvent développer.

Le e-business a réussi à automatiser des services entre ordinateurs, à travers les Ontologies orientées Services et les registres qu’elles forment. Les services peu commoditisés et les services à la personne, néanmoins, restent difficiles à automatiser. C’est pourquoi les marketplaces de services B2B et B2C s’avèrent, encore et toujours, la solution optimale pour relever le défi que constitue la vente des services en ligne.

L’automatisation complète des services exigerait qu’aucun humain n’intervienne. Entrepreneurs de marketplaces, soyez sûrs d’une chose : s’il est vrai que les robots peuvent fournir des services à la personne, par exemple couper les cheveux ou servir un café dans la Silicon Valley, prendre soin des seniors au Japon u encore assurer le passage en caisse en Europe, il n’en demeure pas moins que l’automatisation complète est encore loin, bien loin de voir le jour.

Sources

Baek Kim, Jin et Segev, Arie, « A Web Services-Enabled Marketplace Architecture for Negotiation Process Management », Decision Support Systems, vol. 40, no. 1, Juillet 2005, pp. 71–87.

Bouguettaya, Athman, et al., « A Service Computing Manifesto: The Next 10 Years », Communications of the ACM, vol. 60, no. 4, Avril 2017, pp. 64–72.

Buell, Ryan W., «The Parts of Consumer Services that should never be automated », Harvard Business Review, Février 2018.

Cabrera, Oscar, et al., « Ontology-Based Context Modeling in Service-Oriented Computing: A Systematic Mapping », Data & Knowledge Engineering, vol. 110, 2017, pp. 24–53.

Chao, Kuo-Ming, « E-Services in e-Business Engineering », Electronic Commerce Research and Applications, vol. 16, Mars 2016, pp. 77–81.

Cocolabs, « Sans les modèles globaux de prestation, pas d’internalisation des entreprises de services », blog en-ligne.

Fauska, Polina, et al., « The Role of E-Commerce in B2B Markets of Goods and Services », International Journal of Services Economics and Management, vol. 5, no. 1/2, 2013, pp. 41–71.

Feller, Gordon, « IoT is coming to the supply chain: What happens next? », SupplyChain Dive, 19 Juin 2018.

Ghazouani, Souad, et Slimani, Yahya, « A Survey on Cloud Service Description », Journal of Network and Computer Applications, vol. 91, Août 2017, pp. 61–74.

Wilson, Mark, et al. « AI Is Inventing Languages Humans Can’t Understand. Should We Stop It? », Fast Company, 14 Juillet 2017.

 


 

Chez Cocolabs, nous travaillons à la standardisation des services et créons des marketplaces de services. Chaque nouveau projet est une occasion d’approfondir notre réflexion, d’affiner notre compréhension de ce qui est en jeu : les interactions humaines, dans un espace-temps donné.

Las Vegas, USA: December 25, 2011- A man impersonating Rich Uncle Pennybags, aka as Whiff or more recently as Mr. Monopoly, performs on the Strip (Las Vegas Boulevard). If people give him money, they can be photographed with him.

0 Avis

Laisser une réponse

1.